Biographie

3emmuri09902Ammouri Mbark, considéré comme le rénovateur de la chanson amazighe (berbère) marocaine, est né en 1951 à Irguiten, un petit village situé au pied du Haut Atlas, à proximité de Taroudant. Berger, il chantonne déjà, en faisant paître le troupeau familial sur les crêtes et les champs avoisinants.
 
À l’âge de huit ans, le décès brutal de ses parents le contraint à quitter son village et le mène à l’orphelinat de Taroudant. Il y poursuit des études en français et en arabe qui lui font perdre l’usage de sa langue maternelle. Il rencontre au lycée des jeunes assoiffés de musique et imprégnés des influences des groupes musicaux anglo-saxons. Ils forment vers 1969 un petit groupe, les birds, et chantent en français. À la fin des années soixante, il quitte Taroudant pour travailler à Agadir.
 
À cette époque, le groupe arabophone Nass Al Ghiwane impose son rythme et influence considérablement le développement de groupes de musique dite populaire. Ammouri Mbark rejoint des amis à Tiznit. Ils forment un nouveau groupe, The Souss Five, et chantent en arabe. Mais le hasard des rencontres réconcilie Ammouri Mbark avec les chants hérités de ses pâturages d’enfance. Lors d’une fête privée, il rencontre un responsable de l’Amrec (l’Association marocaine de recherche et d’échanges culturels, une association culturelle amazighe). Celui-ci l’invite à venir à Rabat pour contribuer à une expérience de renouvellement de la musique amazighe, initiée par des adhérents de l’Amrec. Le groupe qui portera le nom Ousman (Éclairs) est né.
 
Après cinq années de succès qui le mènent sur les scènes européennes (Olympia de Paris, Palais des Beaux-Arts à Bruxelles et Palais d’hiver à Lyon), Ousman se dissout en 1978. Ammouri Mbark, le soliste vocal d’Ousman et son mélodiste, poursuit une carrière en solo et enregistre rapidement sa première cassette : Tazzwit nra nek dim a nmun (Abeille, je veux être ton compagnon de chemin) dont les paroles sont du poète Mohamed Moustaoui. Tout au long de son itinéraire musical, Ammouri Mbark ne cesse d’innover et d’explorer des rythmes traditionnels et modernes. Il interprète les textes des grands poètes contemporains amazighs: Azayko, Moustaoui, Akhiyyat… Dans les thèmes récurrents chantés par Ammouri Mbark, on trouve l’identité amazighe, l’amour, l’errance et l’exil. Lors du premier Festival de la chanson moderne marocaine tenu en 1985 à Mohammédia, il décroche le 3e prix en interprétant un poème de Ali Azaykou « Gennevilliers ».
 
Source: www.azawan.com
 
Quelques participations artistiques:
 
2014
  • aff_id_yennayer_2964.jpgFête du nouvel an Amazigh
    Ass. Tayri n Wakal – Tizint – Janvier 2014
2013
  • festival_imi_ugadir_2013.jpgParticipation au Festival des Cultures des Oasis Imi n Ugadir (Foum Al Hisn) – Décembre 2013-
  • Soirée organisée par la municipalité d’Agadir – Août 2012 –
2012
  • Soirée organisée par la municipalité d’Agadir – Août 2012 –

 

2011
  • Festival de Meknès – Juillet 2011 –
  • Vidéo Clip MAROKIDS

Paroles MALEK, NABIL KHALDI et AMOURI MBAREKComposition AMOURI MBAREK

Arrangements KARIM SLAOUI
  • Participation à l’émission « MASSAR » de la chaîne 2M, en hommage à Feu Mustapha Salamate
  • Hommage organisé par la municipalité d’Agadir – Mars 2011 –
  • Participation au festival du cinéma de Tiznit – Juillet 2011 –
2010
  • affiche_casa_2010.jpgFestival de la cote d’Agadir -Août 2010 –
  • Grande Soirée Amazighe à Casablanca – Août 2010 –
  • Festival Imezwag à Imi n Tanoute – juillet 2010 –
  • Festival Igoudar à Idaougnidif – Juillet 2010 –
  • Festival de la Culture Amazigh de Fès – Juillet 2010 –
  • Festival Ikwlan à Ouarzazate ( Hommage à Ammouri Mbarek) – Avril 2010 –
  • Participation à la campagne de sensibilisation de l’association « Touche pas à mon enfant » avec la chanson Tarwa n imal -Février 2010-
2009
  • Participation au 1er festival Awtar de Ben Guerir au mois de mars
  • Soirée à Nador à l’occasion de la journée mondiale de la femme.
  • Participation au 1er festival de Timezgida Ouftas, Tmanar, au mois d’avril.
  • Participation à la 3éme édition du festival Founoun, Faculté de lettres, Agadir.
  • Spectacle au festival d’Inzggan au mois d’août.
  • Participation au festival des plages de Maroc Télécom au mois d’août.
  • Spectacle au festival Tifawin de Tafrawt au mois d’août (En compagnie de Ali Chouhad).
2008
  • Festival Imeâchar de Tiznit.
  • Soirée à l’université Al Akhaouayn d’Ifrane
2007
  • 3emmuri09909.jpgSpectacle à l’Institut Français de Fès.
  • Spectacle au « Trabendo » à Paris.
  • Spectacle au festival « Tifawin » de Tafraout.
  • Spectacle à l’ l’Institut Français d’Agadir.
2006
  • 3emmuri0904.jpg Festival Amazighe à Las Palmas (Iles Canaries).
  • Ouverture du festival Timitar, Agadir.
  • Sortie de son dernier album Afulki.
2005
  • Festival d’Imintanout
2004
  • 3emmuri0902.jpgFestival international Timitar, Agadir.
2003
  • Festival international des musiques nomades, Agadir
1990
  • Passage au théâtre RASA à Utrecht (Hollande).
  • Participations aux différents festivals dans des villes du Maroc: Asila, Agadir, Safi, Tetouan, Marrakech FM2000.
1986
  • 3emmuri08.jpgPrix de la meilleure composition au 2ème festival de la chanson marocaine moderne à Marrakech.
1985
  • Passage à L’Olympia de Paris. 3emmuri0907.jpg
  • Lauréat du 1er festival de la chanson marocaine moderne à Mohammedia (3ème prix).
1983
  • Passage à la salle de la Bourse de Paris et à l’Université U.L.B de Bruxelles.
  • Spectacle au Théâtre National Mohamed V à Rabat.
  • Spectacle à l’ancien Théâtre Municipal de Casablanca.
  • Passage au théâtre des Expos à Montréal (Canada).
  • Passage au théâtre des Amandiers à Nanterre (France).
1981
  • Passage à la salle de la Mutualité à Paris
1980
  • Participation aux différentes soirées TV et radio
1979
  • Enregistrement de son 1er album solo et tournée artistique dans le royaume.
1978
  • Ammouri Mbark se sépare de son groupe et fait cavalier seul
1976
  • 3emmuri06.jpg1ère tournée européenne avec son ex groupe Ousman

– Olympia de Paris + enregistrement d’un 33 tours en public.– Palais d’Hiver à Lyon.

– Palais des Beaux Arts à Bruxelles.

 

1974

1968

  • Ammouri Mbarek a monté deux groupes à Taroudant et à Agadir, The Birds et Souss Five.